Les raisons de la perte de cheveux

Malheureusement, la perte de cheveux touche aussi bien les hommes que les femmes. Il y a plusieurs causes à cette perte de cheveux. Découvrez quelques-uns.

Antidépresseurs, anticoagulants et autres médicaments

L’utilisation de certains médicaments peut souvent avoir pour effet secondaire la perte de cheveux. Votre médecin peut le mentionner ou non lorsqu’il vous prescrit certains médicaments, car le corps de chaque personne réagit différemment aux différents médicaments. Les étiquettes d’avertissement ou les notices pharmaceutiques mentionnent souvent la perte de cheveux comme un effet secondaire possible de certains médicaments. Si vos cheveux tombent, vous pouvez discuter avec votre médecin de la possibilité de changer de médicament ou de diminuer la dose.

Carence en vitamine B

Bien qu’elle ne soit pas aussi courante aux États-Unis que dans d’autres parties du monde, une personne déficiente en vitamine B peut subir une perte de cheveux. Des suppléments de vitamine B ou un régime riche en poisson, viande, légumes féculents et autres aliments riches en vitamine B peuvent souvent aider à corriger ce problème.

L’hypothyroïdie

Avoir une thyroïde insuffisamment active, ou hypothyroïdie, peut provoquer une perte de cheveux. L’hypothyroïdie fait que la thyroïde produit trop peu d’hormones, ce qui affecte la croissance des cheveux. Les médicaments synthétiques pour la thyroïde peuvent résoudre le problème et votre chute de cheveux s’inversera le plus souvent une fois l’hypothyroïdie maîtrisée.

L’anémie

Le fer contribue à la santé des cheveux, de la peau et des ongles. Lorsque l’organisme ne reçoit pas suffisamment de fer, les systèmes qu’il contribue à entretenir commencent à s’affaiblir, ce qui peut entraîner la chute des cheveux. L’anémie est une affection très courante et très facile à soigner. Une fois maîtrisée, la croissance des cheveux devrait revenir à la normale.

Le stress émotionnel

Nous sommes tous confrontés à une certaine forme de stress émotionnel à un moment donné de notre vie. Cependant, pour certaines personnes, la perte de cheveux se produit pendant ces périodes de stress. Bien qu’il ne soit pas très fréquent que le stress émotionnel soit à l’origine de la perte de cheveux, le stress peut exacerber un état de perte de cheveux déjà existant. Le stress émotionnel peut également provoquer une poussée de trichtotillomanie et de maladies auto-immunes, ce qui aggrave encore la chute des cheveux. Il faut savoir que la greffe de cheveux permet de traiter le problème. Surtout que le prix de la greffe capillaire est abordable de nos jours.

Les hormones féminines

La grossesse, les contraceptifs, la ménopause et les traitements hormonaux substitutifs peuvent tous entraîner une fluctuation des niveaux d’hormones chez la femme, ce qui peut provoquer une perte de cheveux. Un dérivé de l’hormone mâle, la testostérone, appelé Dihydrotestostérone, peut être activé dans le cuir chevelu lorsque l’œstrogène est réduit et peut inhiber la croissance des cheveux en réduisant le follicule. L’hérédité peut également jouer un rôle important dans la perte de cheveux chez la femme. Si vous venez d’une famille où les femmes ont connu une perte de cheveux importante à un certain moment de leur vie, vous risquez vous aussi de connaître une perte similaire.

Carence en protéines

Un manque de protéines dans votre alimentation peut être à l’origine de la chute de vos cheveux. Les régimes chocs excluent souvent les protéines, qui sont un élément essentiel de la croissance des cheveux. En l’absence d’une quantité suffisante de protéines, le corps envoie les follicules pileux en phase de repos afin d’économiser des protéines et de l’énergie. La chute des cheveux s’accélère généralement 2 à 3 mois après la phase de repos, entraînant une perte de cheveux considérable. Avec un régime alimentaire approprié, ce type de perte de cheveux peut être inversé.

 

Découvrez ensuite, les meilleurs régimes minceur.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.