Que faire en cas d’accident de voiture ?

Tout d’abord, nous tenons à souligner ce que signifie le terme “réclamation”. Nous sommes conscients que le langage utilisé par les compagnies d’assurance n’est souvent pas facile à comprendre. Lorsque les compagnies d’assurance parlent de “sinistre”, elles désignent tout incident pour lequel l’assuré a droit à une indemnisation de la part de l’assureur. Un sinistre peut aller d’une simple éraflure sur le véhicule lors d’un stationnement à une collision multiple qui conduit la voiture à la casse. Le vol du véhicule est également un sinistre. Sur la base de cette explication, nous pouvons classer les sinistres en trois types :

1. Sans adversaire.

Si votre police est au tiers, votre compagnie ne couvrira pas les dommages de votre voiture.

Si votre police est Tous Risques, vous devez informer votre compagnie le plus rapidement possible.

Si le véhicule est retrouvé avec des dommages :

2. Avec adversaire

Remplissez la déclaration amiable d’accident et communiquez-la à votre compagnie dans les plus brefs délais.

3. Vol

Déclarez-le et donnez à l’assureur une copie de la plainte.

Si votre police est au tiers, votre compagnie ne couvrira pas les dommages de votre voiture.

Si votre police est Tous Risques, elle peut :

La réparer

déclarer la perte totale

Si le véhicule n’est pas retrouvé après quarante jours

Si votre police est au tiers, vous n’aurez droit à aucune indemnisation.

Si votre police est de type Tous risques, l’indemnisation correspondra à la perte totale, selon les conditions de votre police.

En général, lorsque nous parlons d’accident, nous entendons une collision avec un autre véhicule. Nous avons préparé pour vous le “Décalogue en cas d’accident avec un adversaire”. Si vous ne vous êtes jamais vu dans cette situation, vous risquez d’être nerveux le moment venu et de ne pas savoir quoi faire. Pourquoi ne pas l’imprimer et le conserver avec la police ?

  • Si les véhicules impliqués dans l’accident rendent la circulation difficile, vous devez les déplacer le plus loin possible.
  • S’il y a des blessés, vous devez noter leurs données. Si le conducteur adverse ne veut pas collaborer, appelez l’autorité compétente. S’il tente de fuir le lieu de l’accident, notez le numéro d’immatriculation et appelez l’autorité compétente.
  • S’il y a deux véhicules impliqués, remplissez un seul rapport d’accident. S’il y a trois véhicules, deux rapports doivent être remplis.
  • Si vous n’êtes pas d’accord avec l’autre conducteur et qu’il y a des témoins de l’accident, recueillez leurs coordonnées.
  • SIGNEZ ET FAITES SIGNER L’AUTRE CONDUCTEUR. Remettez une copie et gardez l’autre.
  • Si vous avez un accrochage avec un adversaire et que vous n’avez pas de rapports, essayez de collecter au moins :

La date, l’heure et le lieu de l’incident.

Les données personnelles de l’autre conducteur, y compris le DNI, ou le numéro du permis de conduire et le numéro de téléphone de contact.

Les données du véhicule adverse

Les coordonnées de la compagnie d’assurance de l’autre conducteur, y compris le numéro de police et l’expiration de celle-ci.

Données personnelles et contact de tout témoin de l’accident.

  • Informez STAR ASSURANCE dès que possible et profitez-en pour commander d’autres rapports d’accident si vous en êtes à court.
  • Ne jamais essayer de trouver un accord financier avec l’adversaire.

Deux ou trois choses qu’il ne faut pas oublier :

Plus vous fournirez de données, plus le traitement du sinistre sera rapide.

Signer le rapport n’implique pas de reconnaître la responsabilité de l’accident, mais les données fournies.

La perte totale est un terme utilisé dans le monde des assurances lorsque le coût de réparation du véhicule dépasse un certain pourcentage de la valeur assurée.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.