vsp

Qu’est-ce qu’une voiture sans permis ?

Depuis quelques années, le nombre de voitures sans permis aperçues sur les routes a augmenté de façon exponentielle. Ces voiturettes se sont considérablement améliorées puisqu’elles sont désormais équipées d’une climatisation, d’un airbag ou encore d’un ABS. Loin de l’image de pot de yaourt qu’elles avaient à ces débuts, elles ont aujourd’hui un design parfaitement soigné. Effectivement, les conducteurs ont largement le choix entre les cabriolets, les tout-terrain ou encore les breaks. Cependant, il reste encore beaucoup de questions qui subsistent autour de ces types de voiture, notamment sur leurs caractéristiques. Justement, cet article va vous présenter toutes les informations essentielles à propos des voitures sans permis. 

Qu’est-ce qui différencie une voiture sans permis d’une voiture classique ?

En principe, une voiture sans permis est un quadricycle à moteur dont la vitesse maximale est limitée à 45 km/h. Contrairement à une voiture classique nécessitant obligatoirement un permis qui a une puissance moyenne de 15 KW, une voiturette n’en a que 4 KW. Par ailleurs, cette dernière ne doit contenir que deux places au maximum, une pour le conducteur et une pour un passager, et c’est tout. Son poids à vide ne doit pas dépasser plus de 350 kg. Si une voiture ne possède pas toutes ces caractéristiques, elle ne peut pas se conduire sans permis au risque de se voir sanctionner par une amende. Notez également que les véhicules sans permis doivent être immatriculés. Néanmoins, sachez qu’une seule plaque fixée à l’arrière peut amplement suffire. En outre, elles ont un réel avantage par rapport aux voitures traditionnelles parce qu’elles sont relativement simples à réparer en cas de panne. Effectivement, les vsp piece sont faciles à trouver et elles ne sont pas trop coûteuses.  

Qui a le droit de conduire une voiturette ?

Jusqu’à ce jour, l’âge légal pour conduire une voiture sans permis est de 14 ans minimum. D’ailleurs, les voiturettes sont parfaites pour les personnes en suspension, en annulation ou en retrait de permis. Toutefois, pour pouvoir en conduire une, il faut impérativement obtenir le permis AM ou le BSR pour ceux qui sont nés après le 1er janvier 1988. Pour l’obtenir, il faut suivre une formation de 7 heures dans une auto-école avec un formateur. En règle générale, cette formation se déroule en trois phases. Premièrement, une formation de 2 heures hors circulation durant laquelle le formateur vérifie si vous maîtrisez bien les informations concernant un quadricycle. Deuxièmement, une formation sur route de 4 heures. Enfin, la dernière phase consiste à vous sensibiliser à propos des risques liés à la conduite de type de voiture.  

L’assurance est-elle obligatoire pour une VSP ?

Au même titre que tous les véhicules à moteur classiques roulant sur la voie publique, l’assurance est obligatoire pour une voiture sans permis. En fait, vous devez au minimum souscrire à une assurance au tiers ou la garantie responsabilité civile. Cela vous permettra d’espérer une indemnisation des tiers en cas d’accident. Mais pour que vous puissiez être indemnisé en cas d’accident, pensez à souscrire à des garanties supplémentaires. Globalement, la prime d’assurance pour une voiturette est assez faible par rapport à celle d’un véhicule classique. Pour voir quel assureur propose les meilleures garanties, n’hésitez pas à effectuer plusieurs comparaisons à l’aide d’un comparateur en ligne. 

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.